Evelyne Thomas a bien évolué

En 2000 Evelyne Thomas >>>>>>>

Jusqu’au décès de celle-ci, qui marque tragique­ment l’année de ses 20 ans. En 1984, son diplôme en poche, un DEA de droit inter­na­tio­nal, elle pose ses valises dans le Nord-Pas-de-Calais et décroche un poste de chro­niqueuse judi­ciaire dans la presse écrite au quoti­dien Nord Matin.

Très atti­rée par le milieu audio­vi­suel, elle fait ses armes sur l’antenne régio­nale de la chaîne France 3 en tant que repor­ter pour le jour­nal télé­visé à partir de 1986. On lui confie la présen­ta­tion d’un maga­zine de tendances, Les doigts dans la prise, puis le jour­nal télé­visé régio­nal en début de soirée à partir de 1988. Bien que souvent victime du trac, la jeune jour­na­liste s’astreint à rester le plus natu­relle possible à l’écran. Sa spon­ta­néité fait mouche, elle rejoint France 3 Paris Ile-de-France pour présen­ter l’édition régio­nale du 19/20 en 1992. La chaîne lui confie égale­ment ses soirées élec­to­rales, un maga­zine de consom­ma­tion (De qui se moque-t-on?), et un maga­zine sur l’emploi (Emploi du temps). Après dix ans de bons et loyaux services, Evelyne Thomas fait ses premiers pas sur TF1 pour animer, Evelyne, un talk-show quoti­dien. Malgré de bonnes audiences, l’émis­sion est arrê­tée après trois mois de diffu­sion.

L’anima­trice rebon­dit sur France 3 avec plusieurs émis­sions; Mon auto et moi qu’elle copré­sente avec Alexandre Debanne et Pourquoi, comment avec Sylvain Augier. Puis la consé­cra­tion arrive en novembre 1999 avec C’est mon choix, talk-show quoti­dien qui fait appel aux témoi­gnages d’anonymes. Produite par Jean-Luc Dela­rue, l’émis­sion permet à la chaîne de décro­cher des bons scores d’audience et de diver­si­fier son public. L’anima­trice devient une des présen­ta­trices préfé­rées des télé­spec­ta­teurs et prête ses traits à Marianne en 2003 pour incar­ner la Répu­blique. Malgré le succès du programme, C’est mon choix suscite au fil des années des critiques et est parfois jugé trop raco­leur jusqu’à son arrêt en juin 2004. Après un petit tour sur TF1, avec la présen­ta­tion aux côtés de Jean-Pierre Pernaut, de Combien ça coûte durant quelques mois, l’anima­trice s’éclipse du PAF.

Continuer la lecture sur la PAGE SUIVANTE!